Femme Mini Papa

Il est temps de se quitter.

2 mai 2016

Et voilà, l’heure est venue. Il va être temps de se quitter chère Région Parisienne.

20 mois de vie avec toi, quelques regrets et un petit soulagement.

20 mois, c’est très court, et pourtant nous avions nos marques, nos repères, nos endroits favoris, nos promenades, nos trajets fétiches, nos premières fois.

20 mois, c’est long quand il faut trouver un travail, une crèche, s’adapter, s’installer, se sentir chez soi.

On te quitte Région Parisienne, mais on n’est pas mécontent. Ta pollution, tes gens stressés, tes transports, ton insécurité, ta grandeur, ta complexité, ton style anonyme.

Notre nouvelle vie se fera au vert, dans un espace non confiné, et surtout insonorisé. Finis la proximité avec les voisins, la vie en commun, les bruits qu’on n’aurait pas du entendre, les râleries.

Place au calme de la campagne, au vrai chant des oiseaux et au silence.

nouvelle vie

Une qualité de vie que l’on n’a jamais eue, ayant toujours vécu en appartement dans des villes de taille moyenne.

Evidemment, j’aurais un pincement au coeur en allant le chercher pour son dernier jour de crèche, peut-être même quelques larmes. Je serai triste de quitter cet appartement, non pas pour lui-même, mais pour ce qu’il aura représenté pendant 20 mois. J’appréhenderai cette nouvelle vie, de vivre dans ces nouveaux mètres carrés immenses, de nous adapter encore une fois, et jusqu’à quand…

Mais le changement c’est… dans peu de temps ! Et toi, t’es plutôt ville ou campagne ?

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Stéphanie 3 mai 2016 at 20 h 51 min

    Bon nouveau départ à la campagne! J’espère que toi et ta petite famille vous apprécierez autant que nous ce cadre de vie. Il y a un an, nous avons acheté un maison à la campagne, dans un petit hameau. Ce fut pour nous un nouveau souffle. Notre fils de 4 ans adore explorer le jardin et le ruisseau, part à la decouverte des insectes et des chèvres du voisin du bout du chemin. Dès qu’il y a un rayon de soleil nous sommes dehors pour jardiner, lire …. c’est fantastique d’avoir autant de liberté. Et autre avantage non négligeable: aucun voisin à proximité donc tranquillité assurée!!!

  • Reply maman est occupée 3 mai 2016 at 13 h 20 min

    Je ne crois que je me serais habituée à la vie parisienne, même au-delà du périphérique, pourtant j’habite dans une grande ville… mais le matin, les oiseaux viennent chanter dans mon jardin, les bébés hérissons s’égarent parfois devant la porte de notre garage, les libellules viennent nous saluer pendant le barbecue. Je vis à la campagne, mais en ville, en fait et je ne le regretterai jamais !

    • Reply Mumissime 3 mai 2016 at 15 h 22 min

      Je viens m’installer dans ta région il me semble, enfin pas trop trop loin (dans le 55 extrême limite 52) !
      Effectivement, habiter une ville à taille humaine en ayant la campagne à portée de main, c’est une chance, c’est un très bon compromis ! Qui sait, nous ferons peut être ça à la prochaine mutation…

  • Reply Melvin 2 mai 2016 at 21 h 02 min

    J’ai regretté certaines choses en quittant Paris, la proximité des potes, les restos ouverts jusqu’a pas d’heure, le petit bar ou on trouvait toujours quelqu’un même a 2h du mat en cas de coup de blues … mais si il y a bien une chose que je ne regrette absolument pas 13 ans après, c’est de l’avoir quittée, cette ville sans tranquillité.

    Bonne continuation à vous, au vert 😉

    • Reply Mumissime 3 mai 2016 at 15 h 24 min

      Tu sais que je n’avais jamais remarqué que la petite épicerie en bas de chez moi était ouverte jusqu’à 1h du matin, jusque’à ces jours ci, où je prête une attention à des petites choses, comme pour m’imprégner un peu plus des lieux ! Mais je ne pense pas regretter tout cela… j’ai toujours aimé visiter les grandes villes, les capitales, les métropoles, mais y vivre c’est trop particulier. Certains disent que si tu n’y es pas né, tu ne peux pas comprendre…

    Leave a Reply